😊 LA SANS VISAGE DE LOUISE MEY (ROMAN)

Clara adore sa meilleure amie Aïssa. Malheureusement, elles ne sont plus dans le même collège
et ne se voient désormais
que très peu…
C’est pourquoi lorsqu’Aïssa propose
à Clara de passer l’été ensemble
en colo sportive, Clara n’hésite pas un instant alors que primo, elle déteste
le sport et secundo, elle n’aime pas particulièrement la vie
en communauté…
Elle passe néanmoins quelques bons moments dans cette colo, certains de ses camarades sont de gros lourds, d’autres plutôt sympas…
et il y a Éléonore.
Éléonore ne rentre pas dans le moule selon la petite starlette du groupe
qui va en faire son sujet de moquerie préféré jusqu’à embarquer les autres
dans son délire…
Et un jour, Éléonore n’est plus là.

Un roman sur le harcèlement avec un point de vue différent.
Nous suivons les pensées de Clara, une jeune fille pas méchante mais la preuve que l’effet de groupe, le besoin de reconnaissance ou l’envie d’être tranquille
peuvent parfois vous faire fermer les yeux. Et comme on la comprend !
Il peut être tellement difficile de s’intégrer lorsque nous sommes encore
en « construction Â» et quand les autres peuvent se montrer si durs.
Clara va donc voir des choses qui ne lui plaisent pas mais ne dira rien, se convaincra même qu’il n’y a rien parce qu’elle, ce qu’elle veut c’est juste passer du temps
avec son amie. Et puis, il faut bien se l’avouer, pendant que le groupe
s’acharne sur quelqu’un d’autre, Clara est tranquille…

C’est un roman bien écrit, les chapitres alternent entre le jour de la disparition,
les jours qui suivent avec les interrogatoires des gendarmes
et les jours et heures qui précèdent créant ainsi un petit suspense.
Plus on avance et plus Clara se « dé Â»voile la face.
Les personnages ne sont pas ou méchants ou gentils, au contraire, il sont juste « normaux Â» avec leurs défauts et qualités.
Jusqu’à la fin on ne sait pas qui a fait exactement quoi mais une chose est sûre,
il ne faut pas juger les gens sur la première impression…

Tout ?
Personne ne dit tout. Plus maintenant.
Et surtout pas aux adultes. Ils écoutent à moitié,

et même quand ils écoutent en entier
ils ne comprennent rien.
Ils répondent que ce n’est pas important,

que tu verras, plus tard les choses seront différentes, que rien de tout ça n’est vraiment grave.
Et il y a toujours un moment ou ça doit changer, quand tu seras grande, quand tu seras au collège, quand tu seras au lycée, après, plus tard.
On dirait qu’ils ont oublié.

Vous trouverez le roman dans l’Espace Ados, au premier étage de la Médiathèque.

Thèmes/Genres similaires :
Tags :
#Amitié #Harcèlement #SouffreDouleur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s