LES RUMEURS D’ISSAR, TOME 1 : LE TALISMAN PERDU DE MARIE CAILLET (ROMAN)

les-rumeurs-d-issar-marie-cailletDans les Royaumes d’Issar, la magie habite tous les hommes. Mais parfois, elle en choisit un. Le pouvoir dont il dispose alors est si puissant qu’il s’incarne en un animal mystique, qui dépend de son signe de naissance. Ces deux êtres, liés à tout jamais, ont pour mission de protéger les puissants de ce monde. Edjan, seize ans, est l’un de ces élus. Le problème, c’est que son animal, loin d’être redoutable, est minuscule et possède un caractère épouvantable ! Ils ont bien du mal à cohabiter dans leur boutique de tapis volants. Jusqu’au jour où leur secret est découvert par Shaëll, voleuse intrépide, qui travaille pour une entité hors-la-loi. Avec elle, ils décident de quitter l’anonymat et d’apprendre à contrôler leur magie. Par delà les dunes, ils vont devoir se rendre à Galène, capitale du royaume d’Aestera, où le Lion a disparu…

Marie Caillet est passionnée de littérature depuis son plus jeune âge. À 18 ans, alors qu’elle étudie en cours préparatoire littéraire, elle remporte le concours du nouvel auteur jeunesse des éditions Michel Lafon en 2009. L’héritage des Darcers a fait partie des romans nominés pour les prix Elbakin 2011 et Imaginales 2012.

Thèmes/Genres similaires :
Tags : #RomanFantasy #Magie #Mythologie #LesCritiquesDeFlavine #LesCritiquesDAlexandre #LesCritiquesDAntonin #LesCritiquesDAdrien #LesCritiquesDeLisa
 

 

On a un peu de mal à comprendre au début mais après c’est vraiment génial!
Les personnages sont rigolos et vraiment bien surtout le personnage qui raconte.

 

 

Il y a autant d’action que dans La mort du temps mais c’est bien mieux géré. On a le temps de tout comprendre. Ça se lit beaucoup mieux et c’est agréable.
Les personnages sont bien décrits.

 

 


« J’ai bien aimé. J’ai trouvé l’univers intéressant, peut-être un peu moins l’histoire. J’ai bien aimé l’univers un peu fantastique et magique. Les personnages étaient également intéressants. Je n’avais pas lu le synopsis et du coup, pendant les 50 premières pages je ne comprenais pas qui était Kez. Je croyais que c’était un humain jusqu’à ce qu’on annonce que c’était un cheval ! C’était plus clair. Mais c’est vrai que dans le synopsis, c’est bien dit. Par contre, moi j’ai toujours du mal à me repérer avec les lieux et les missions. Sinon c’est intéressant, la magie est intéressante. Je pense que le meilleur personnage c’est quand même Shaëll même si je trouvais qu’au début il était « gnan-gnan » et un peu nul mais en très peu de temps, il devient épique. J’ai trouvé ça bizarre d’ailleurs.
Dans le roman il y a le Palais et la Maison, deux entités qui se font la guerre et au final, on ne sait pas trop où est le bien ou le mal. À la fin du roman, je ne saurais dire quel camp est quoi. C’est d’ailleurs peut-être ça le principe. Dans d’autres histoires, on comprend pourquoi telle ou telle personne est du côté du bien ou du mal, là on ne comprend pas quel est le problème entre les deux camps.
Mais sinon dans l’ensemble, j’ai bien aimé. Il y a des thématiques intéressantes. En revanche, il n’y a pas trop de retournements de situation et le personnage évolue trop doucement.  »

 

 


«  Avec le personnage principal, l’auteure casse bien le mythe de l’ange gardien guettant depuis des siècles…
Quand on invente un monde, comme par exemple celui d’Harry Potter, où là clairement, chaque objet employé est totalement inventé, c’est pensé jusqu’au nom. Mais ici, l’auteure invente en gros deux objets et crée un monde autour… »

 

 


«  Je trouve que ce qui se passe n’est vraiment pas crédible. Tout s’enchaîne bizarrement… Un anti-héros c’est bien, mais il y en a de plus réussis… On ne comprend pas pourquoi il ne veut pas aller dans le Palais. Il dit qu’il ne veut pas mais il ne nous explique pas pourquoi. D’ailleurs, il y a plein de choses qu’on ne nous explique pas et la psychologie des personnages est un peu légère.
J’étais un peu perdue à un moment vers la fin (qui n’est pas vraiment la fin), j’ai dû relire le passage plusieurs fois.
L’univers peut paraître original mais j’aurais bien aimé qu’il y ait quand même un peu plus d’éléments non connus dans la fantasy classique comme les tapis volants, les rumeurs, le plan des voleurs, le royaume, le désert… C’est trop proche de la fantasy classique. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s