LES PORTEURS, TOME 1 : MATT DE C. KUEVA (ROMAN)

les-porteurs-kuevaGaëlle a choisi d’être femme, Flo hésite encore. Matt, lui, sait que dans trois mois, il deviendra un homme. Dans cette société, tous les enfants naissent hermaphrodites. A seize ans, les adolescents doivent choisir leur sexe. Tous, sauf ceux atteints d’une déficience qui les condamne à un autre destin. On les appelle les porteurs. Matt découvre qu’il est l’un de ceux-là. Mais que cache vraiment la déficience des porteurs ? Pourquoi l’Etat les tient-il sous haute surveillance ? Une formidable histoire de manipulation, de secret d’Etat, et bien entendu d’amour.

Informatique, histoire de l’art, cinéma, spectacle vivant, court-métrage et, depuis plus de quinze ans scénario pour la télévision et le jeu vidéo jalonnent le parcours professionnel de C. Kueva. Il ne manquait que l’édition à cet auteur protéiforme. C’est maintenant chose faite . Les porteurs est son premier roman.

Thèmes/Genres similaires :
Tags : #Dystopie #ScienceFiction #Sexualité #LesCritiquesDHélène #LesCritiquesDAlexandre #LesCritiquesDeFlavine #LesCritiquesDAdrien

 

La trame est intéressante, mais la façon dont l’histoire est tournée dans la deuxième moitié est trop précipitée. J’ai pris beaucoup de temps à le lire, mais je suis quand même allée jusqu’au bout. Le fond est bien mais ça aurait pu être beaucoup mieux. On comprend très vite la couverture. 

 

 

Il y a trois personnages principaux, mais il y en a deux qui tournent en rond et un seul qui avance vraiment . La fin n’est pas trop crédible. La couverture montre le récit. Par contre, les personnages sont stéréotypés. On a d’un côté l’homme musclé et de l’autre la femme en robe.

 

 

J’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire.

 

 

«  J’ai trouvé ça vachement bien ! Mais il a quand même fallu que je saute quelques pages car il y a un personnage qui vraiment me courait sur le haricot ! (le personnage qui se cherche) Comme parfois dans les livres avec plusieurs personnages où l’on passe de l’un à l’autre, il y a toujours une histoire qu’on a moins envie de suivre … Mais sinon, l’histoire en elle-même est bien. Je crois n’avoir encore jamais lu un livre sur ce sujet-là. Ça parle de la relation au corps, mais aussi de tout ce qu’un Etat est capable de faire pour gagner toujours plus d’argent. C’est aussi une critique du monde actuel et c’est très réaliste. En lisant ce livre, on se dit que c’est peut-être cela qui se passe dans le bureau des ministres actuels. Ça incite à se poser des questions et à réfléchir par nous-mêmes. Je pense que c’est un bon livre qui, sous couvert de fantastique et d’inventions, cherche à faire passer un message politique. J’ai beaucoup aimé. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s