FERRAILLEURS DES MERS DE PAOLO BACIGALUPI (ROMAN)

ferrailleurs-des-mers-paolo-bacigalupi

Fin du XXIème siècle, ére post-pétrole, les Etats-Unis sombrent dans le tiers-monde. Dans un bidonville côtier de Louisiane, Nailer, un jeune ferrailleur, dépouille avec d’autres adolescents les carcasses de vieux pétroliers pour récupérer des métaux qu’ils revendent pour survivre. Mais un jour, il découvre un voilier naufragé ultramoderne qui renferme des richesses phénoménales et une belle jeune fille en très mauvaise posture. Nailer va-t-il la sacrifier pour partager le trésor avec les siens, ou la sauver et vivre les aventures maritimes dont il rêve depuis toujours ?

Paolo Bacigalupi est la révélation de la SF américaine. Il a remporté le prix Hugo Campbell, Nebula et Locus 2010 pour son premier roman, La fille automate, du jamais vu depuis 2001, L’Odyssée de l’espace ! Il a obtenu la consécration en jeunesse avec Ferrailleurs des mers et sa suite Les Cités englouties ( Au diable vauvert, novembre 2013). Il vit dans l’Ouest du Colorado avec sa femme et son fils.

Pour info : vous pourrez trouver ce roman à la Média, dans l’Espace Ados (ADO BAC).

 
 

 
code-lea-honfleur« C’est très sympa. Seul petit bémol, c’est le prénom de l’auteur : Paolo… Car quand on voit l’histoire qui est post-apocalyptique, on se dit que Paolo ça va pas. Un Paolo pour moi, c’est quelqu’un qui écrit des comptines pour enfants, quelque chose avec des petits lapins roses et pas un livre post-apocalyptique !
Au début, j’me suis dit que ça allait p’t’être être ennuyant. Un problème suivi d’un « pouf ! tout va mieux ! », et en fait non ! J’ai été agréablement surpris ! En fait, j’ai pris ce livre car au début je voulais Les Variants mais il était déjà pris… L’histoire est sympa, ça se lit relativement vite. Moi j’ai lu ça juste après un bac blanc, ça détend, ça prend pas la tête et la trame de l’histoire est fluide. Ce qui m’a déplu, c’est qu’on peut s’attacher à certains personnages plus qu’à d’autres. Par exemple Nailer, le p’tit jeune qui fait un métier relativement dangereux (aller tout en haut d’un vieux bateau pour le désosser) a autant d’importance que la fille qui monte sur son bateau, la riche qui arrive… Dès le début j’me suis dit « elle j’l’aime pas »… Et du coup on peut avoir pour la suite des a priori par rapport à elle. On se dit « ah ouais si elle a fait ça, c’est parce que je l’aimais pas dès l’début », ça peut plus ou moins nous influencer…
Et ce que j’ai bien aimé : tout le reste !
S’il y a une suite, je la lirai. »
4 étoiles

 

 

code-lea-honfleur« Même remarque que Victor, on ne peut pas écrire un si bon livre avec un tel nom !
Ce livre est juste génial et honnêtement sans le petit « fin du XXIe… » je n’aurais jamais su quand ça se passait…
Ce bouquin est génial, l’univers est bien retranscrit… C’est génial !
J’aurai quand même bien 1 ou 2 points négatifs par principe ! On voit que c’est une série à cause de la fin. Le twist de la fin était trop gros, on sait qu’il y a une suite. En fait la fin est géniale mais je déteste devoir attendre la suite ! C’est un très bon livre, j’adore le personnage du père de Nailer ! C’est un vrai personnage de roman noir ! Contrairement à Victor, le personnage de la fille riche qui débarque m’a bien plu. »
4 étoiles et demi

 
 
 
 
Thèmes/Genres similaires :
Tags :
#Survie #ScienceFiction #Dystopie #Amitié #Anticipation #LesCritiquesDeRomain #LesCritiquesDeVictor

Publicités

Une réponse à “FERRAILLEURS DES MERS DE PAOLO BACIGALUPI (ROMAN)

  1. Pingback: COMITÉ DE LECTURE ADOS 2014 | COmité DE LEcture Ados·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s