LE CHOIX DE VICTOR : MAX DE SARAH COHEN-SCALI (CODE LEA 2013)

Pour la dernière réunion, les membres du COmité DE LEcture Ados ont participé aux acquisitions de l’Espace Ados. Ils ont choisi eux-mêmes des romans destinés aux 13-18 ans.

max-sarah-cohen-scaliLe roman débute en 1936 à Steinhöring, en Bavière, dans le premier foyer du programme « Lebensborn », initié par les services de Himmler. Des femmes sélectionnées par les nazis y mettent au monde les représentants de la race aryenne, afin de créer une jeunesse parfaite, destinée à régénérer l’Allemagne, puis l’Europe occupée par le Reich. Max, un bébé qui s’apprête à naître, déjà nourri de la doctrine nazie dans le ventre de sa mère, tient absolument à voir le jour le 20 avril, date anniversaire du Führer, afin d’être un prototype parfait. Max, rebaptisé Konrad, grandit, sans affection, sans tendresse, sans maman, selon les critères d’éducation de la doctrine nazie. A quatre ans, il devient la mascotte du foyer. On l’utilise pour aider à kidnapper des enfants polonais. A six ans, il fait un séjour à Kalish, une école où sont germanisés les enfants kidnappés. Là, il rencontre Lukas, un jeune Juif polonais rebelle, qui a tous les critères physiques de la race aryenne. Konrad se prend d’amitié pour lui. C’est la première fois qu’il s’attache à quelqu’un. A partir de cet instant, ses croyances nazies vont être sérieusement ébranlées…

Prix Sorcières 2013
À partir de 15 ans
Attention, ce livre ne convient pas aux jeunes lecteurs.
 
 

Victor : « Moi je choisis Max. Déjà il m’a sauté aux yeux car j’en avais déjà entendu parlé et apparemment c’était pas mal et le fait de le trouver là j’me suis dit « j’le prends » ! Ça a l’air pas mal, c’est l’Allemagne nazie qui essaie de créer un nouveau programme pour avoir le « aryen parfait ». Mais c’est pas un narrateur qui nous parle de son point de vue, on est en fait dans la tête et les pensées d’un p’tiot qui fait partie du programme. Ça a l’air pas mal du tout et j’ai commencé à le lire. »

Aurélie : « Par contre, c’est une lecture pour laquelle il faut avoir du recul. Lors d’un de nos comités de lecture entre bibliothécaires jeunesse, ce livre était dans la sélection et certains collègues ont dit qu’il fallait avoir du recul pour ne pas prendre tout au 1er degré. Car le personnage qui parle c’est un fœtus nazi. Il faut bien comprendre que le point de vue est différent. C’est intéressant que tu l’aies choisi car nous ne savions pas si nous allions le mettre dans les rayons. Toi, quand tu l’as choisis, tu n’as pas vu de polémique, tu ne t’es pas dis « va falloir que je fasse attention !  » ? « 

Victor :  « Non, je ne me suis pas dit du tout ça. Déjà c’est historique et moi j’aime bien ça ensuite j’en avais entendu parlé donc je me suis dit que vu qu’il était là, j’allais essayer. Puis en même temps, je n’ai lu qu’un chapitre… Mais je trouve le point de vue du narrateur original. »

Pour info : vous pourrez trouver ce roman à la Média, dans l’Espace Ados (ADO COH).

 
 
 
Thèmes/Genres similaires :
Tags :
#Antisémitisme #Nazisme #RomanHistorique #GuerreMondiale

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s