CE QU’ILS N’ONT PAS PU NOUS PRENDRE DE RUTA SEPETYS (ROMAN)

ce-qu-ils-n-ont-pas-pu-nous-prendre-ruta-sepetys

Lina est une jeune Lituanienne comme tant d’autres. Très douée pour le dessin, elle va intégrer une école d’art. Mais une nuit de juin 1941, des gardes soviétiques l’arrachent à son foyer. Elle est déportée, en Sibérie, avec sa mère, Elena, et son petit frère, Jonas, au terme d’un terrible voyage. Dans ce désert gelé, il faut lutter pour survivre dans les conditions les plus cruelles qui soient. Mais Lina tient bon, portée par l’amour des siens et son audace d’adolescente. Dans le camp, Andrius, dix-sept ans, affiche la même combativité qu’elle…

Née et élevée dans le Michigan, Ruta Sepetys est la fille d’un réfugié lituanien dont le père, officier, était menacé de mort par Staline. Entourée d’une famille d’artistes, olecteurs et amateurs de musique, elle s’installe à Los Angeles pour travailler dans l’industrie de la musique. Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre est son premier roman, inspiré par son père et émaillé d’anecdotes et de scènes réelles.

Pour info : vous pourrez trouver ce roman à la Média, dans l’Espace Ados (ADO SEP).

 
 
 

code-lea-honfleur« Il y a aussi une histoire d’amour mais c’est triste… Je trouve que c’était assez bouleversant. Ça parle d’une jeune fille qui se fait enlever par la garde soviétique, elle se fait déporter. Ça parle de son voyage, de comment cela se passe dans un camp. Il y a des moments durs, à la mort de certaines personnes par exemple. C’est intéressant car on parle souvent des camps de concentrations pour les Juifs et j’ai trouvé bien que l’on parle aussi des camps en URSS. En plus c’est raconté en détails, comme si on y était, on s’identifie et ça touche plus. En plus, l’auteure a cherché des histoires vraies, elle est allée en Lituanie pour vraiment raconter des moments qui se sont réellement passés. Ça fait encore plus peur. Ce roman m’a aussi aidé pour ma rédaction !»
4étoiles

 
 
 

Victoria du Code Léa
« Moi je ne me suis pas vraiment attachée à l’héroïne parce qu’elle fait pas mal d’erreurs. Je ne l’ai pas trouvé assez réfléchie. L’héroïne a 16 ans mais je trouve qu’elle fait gamine. Par contre on la voit bien grandir au fur et à mesure du roman. »
3étoiles

 
 

Thèmes/Genres similaires :
Tags :
#Survie #GuerreMondiale #CampDeConcentration #LesCritiquesDEmma #LesCritiquesDeVictoria #RomanHistorique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s